Stromae = √blanc + √noir

Posted on juin 24, 2014

0


Le 18 juin passé je faisais partie des quelques 11 650 qui se sont massées au Centre Bell pour voir Stromae. Qu’est-ce qui le rend aussi irrésistible?

Il souffle le chaud et froid

Couverture de Racine Carré versus le continent africain

C’est moi ou la forme de sa tête ressemble à celle du continent africain?

J’ai toujours pensé que la musique électro était pour les fêtards et étant plutôt du genre intello je n’avais jamais pensé pouvoir me reconnaître dans la musique de Stromae. Tout a changé il y a 10 mois quand une de mes amies métisse a posté la vidéo de Papaoutai sur son Facebook.

 

 

Dès la 47ème seconde, on entend une guitar, la même qu’on retrouve dans la musique  zaïroise et dans plusieurs chansons africaines (pensez à la chanson africaine Waka, Waka reprise par Shakira). J’ai toujours trouvé qu’il y avait quelque chose de facile et bon marché dans la guitare zaïroise en général. Vu que ce type de guitare fait partie du patrimoine musical de l’afrique, je me suis toujours reprochée de ne pas l’aimer. Tout a changé avec Papaoutai. Les sonorités chaudes de cette guitare africaine ont si bien épousé le vent froid de la musique électro que cela a donné un son prodigieux qui m’a conquise.

Sur son 2ème album intitulé Racine Carrée on retrouve des chansons qui offrent de bons exemples de cette réconciliation entre l’Afrique et l’Occident. Je pense notamment à Ave Evoria (épicée au Cap Vert) ou Moules frites (avec un fort accent africain dans le refrain). Je n’avais jamais pensé à Stromae en tant qu’africain mais lors de sa prestation au Centre Bell il a prouvé qu’il était parfaitement conscient de ses orginoires noires, tantôt par ses pas de danse tribale et quelques fois dans l’intonation de sa voix.

Une image vaut 1000 mots

Stromae au Centre Bell de Montréal

Stromae au Centre Bell de Montréal

Pendant le spectacle, j’ai aussi remarqué que les formes géométrique de ses vêtements (ycompris les chaussettes) mariaient parfaitement bien avec les décors métalliques et futuristes. On peut dire que son équipe et lui sont à cheval sur les détails.

Bizzarement je m’attendais à ce qu’il soit moins beau qu’à la télé mais il était tout aussi beau. Il ressemble un peu à une marionnette géante ou à une poupée ken, ce qui lui donne un petit côté irréel. Par contre la profondeur de ses paroles attestent de son réalisme et de son intellectualisme. Tout est si contradictoire chez lui; grande taille avec de petites mensurations, peau foncée avec yeux clairs, noir de père et blanc de mère… Oh et paroles dépressives sur musique festive.

En résumé

Voir une personne remplie d’autant de contrastes m’a encouragée car cela m’aide à assumer mes milliers de contradictions sans pour autant chercher à me comprendre. J’aime ses paroles pessimistes et ses sons festifs car cela me permet de déprimer à fond et de m’éclater même temps. Mes chansons favorites: Te quiero, Carmen, Tous les mêmes, Ta fête, Sommeil et Alors en danse (StromaeVevo).

Crédits photos :

QuiBuzz
Journal de Québec

Note: l’hibisuc jaune est l’auteur du montage qui inclus une image du continent africain superposée sur la couverture de l’album Racine carrée.