Mes coups de coeur multiculturels – Festival de Jazz de Montréal, édition 2012

Posted on juillet 5, 2012

0


Toujours à l’affût de mélanges bizzares mais métissés, j’ai pris la peine d’éplucher la programmation du Festival de Jazz de Montréal (édition 2012). Je vous invite à consulter mes suggestions plus bas. Si vous ne pouvez pas vous rendre à tous les concerts, faites comme moi, écoutez des extraits sur Internet. Vous allez peut-être y découvrir votre prochain achat d’album. À bon entendeur!..

1. Souad Massi : sonorités maghrébines, folk et flamenco (mercredi, 4 juillet)

Souad Massi
Crédit photo: Wrasse Records

La musique nord-africaine n’est jamais loin de mon cœur, et je crois souvent entendre l’appel du désert… En écoutant des extraits de Souad Massi, j’ai quelque peu compris pourquoi on l’a surnomme la Tracy Chapman du Maghreb. C’est un mélange de simplicité et de méticulosité. Elle incorpore subtilement des pop et folk aux rythmes arabes. Je vous suggère de lire son intéressante biographie.

  • Écoutez la chanson Ech Adani sur Youtube
  • Écoutez la chanson Malou sur Youtube
  • Écoutez la chanson Khalouni sur Youtube

2. Osaka Monaurail : funk japonais (samedi, 7 juillet)

Osaka Monoaurail

Crédit photo: Le Myspace d’Osaka Monaurail

Je me disais que du funk chanté en japonais peut être étonnamment horrible ou complètement envoûtant. Finalement en écoutant les pistes, je me suis rendue compte que le groupe chante en anglais. Ça enlève un peu le côté exotique mais il n’en demeure pas moins que c’est de la musique raffinée et divertissante! Ça me rappelle un peu mon en enfance quand mon père posait délicatement ses 33 tours de James Brown ou d’autre musiciens funk sur la platine. Ça vaut sûrement le détour.

  • Voir l’horaire complet d’Osaka Monaurail au Festival de Jazz
  • Écoutez des extraits musicaux sur le Myspace officiel d’Osaka Monaurail

3.  Paulo Ramos: musique brésilienne (vendredi, 6 juillet)

Crédit photo: Montreal en Lumière

Paulo Ramos ne m’intrigue pas seulement parce qu’il est d’origine brésilien. Il est également récipiendaire du prix Éval-Manigat 2011 pour la chanson multiculturelle. Je n’avais jamais entendu parler de ce prix mais cela prouve qu’il mérite une visite! Depuis 18 ans, il a élu domicile à Montréal et sa musique lui permet de conserver son identité culturelle. Ses chansons me rappellent les génériques des telenovelas. Il chante fièrement qu’il n’est pas d’ici (du Québec) mais il est amoureux de Montréal!

  • Voir l’horaire complet de Paulo Ramos au Festival de Jazz
  • Écoutez la chanson Bossamba sur Youtube

4. BlackMahal : hiphop et musique punjabi (samedi, 7 juillet)

Crédit photo: Site officiel de BlackMahal

D’après ce que j’ai pu écouter de BlackMahal, rien à voir avec mes chansons favorites dans les films bollywoodiens. Je dirais que c’est du plutôt du hip-hop pimenté aux rythmes punjab. Cet étrange mélange est pourtant réussi grâce à l’association d’artistes qui excellent dans leurs styles musicaux respectifs. Ainsi, le groupe mise notamment sur Ustad Lal Singh Bhatti, un chanteur et professeur de Dholi (un instrument beaucoup utilisé au Punjab) et sur d’autres artistes orientés vers le hip-hop.

  • Voir l’horaire complet de BlackMahal au Festival de Jazz
  • Écoutez des extraits musicaux sur le site officiel de BlackMahal

5. Kalmunity : R&B, hip-hop, afro-beat, funk, reggae, soul, flamenco, slam, alouette (jeudi, 5 juillet)

Crédit photo: Le Devoir

Oula, ça en fait beaucoup pour un seul groupe! D’après la photo, le groupe est multiracial donc ça doit déménager à fond! Je serais curieuse d’entendre comment ils canalisent des styles musicaux aussi variés dans une seule et même chanson! Perso, j’ai trouvé ça un peu trop hip-hop à mon goût mais je suis tout de même impressionnée par un tel arsenal musical.

  • Voir l’horaire complet de Kalmunity au Festival de Jazz
  • Écoutez des extraits musicaux sur le Myspace officiel de Kalmunity

6. Curumin: samba, funk, jazz, bossa nova et hip hop (vendredi, 29 juin)

Curumin

Crédit photo: Wikipedia

C’est avec grand regret que je ne suis pas allée voir Curumin qu’on décrit comme étant un « délicieux métissage d’origines espagnole et japonaise ». Malheureusement, il passait en même temps que Johnny Clegg que je rêvais de voir en concert depuis des années. Dommage que cet artiste n’ait pas eu l’occasion de se produire plusieurs fois. Je vais me contenter d’écouter ses chansons dans le confort de mon salon.

  • Écoutez des extraits musicaux sur son Myspace

7. Boogat : hip-hop, rap, musique du monde, dancehall, cumbia ou dubstep (dimanche, 1 juillet)

Photo credit: Siteofficiel de Boogat

Et voilà un autre artiste qui ne promet que du lourd! Je n’ai pas pu aller le voir et je regrette amèrement surtout depuis que j’ai écouté des extraits sur le web. Je vous conseille vivement d’écouter ses chansons!…

  • Téléchargez gratuitement la chanson « Dos Cervezas » sur son site officiel

8. Heavy Soundz: musique latine urbaine, reggae, ska et hip-hop (lundi, 2 juillet)

Crédit photo: Site officiel de Heavy Sounds

Décidément le hip-hop s’invite dans mes suggestions multiculturelles. Heavy Soundz est composé de 5 musiciens et de 5 MCs originaires du Québec et également de pays chauds: le Salvador, Haïti, la République dominicaine, le Péru et le Guatemala. Encore un exquis mélange entre la musique latine et les rythmes « noirs ».

  • Téléchargez gratuitement l’album Tumba Parlantes le site officiel de Heavy Soundz

9. Gypsy Roma : musique traditionnelle rom, rythmes gitans, world beat, rap et hip-hop (mardi, 3 juillet)

Crédit photo:  Site du Festival de Jazz

Gypsy Roma doit être le mélange le plus bizzare que j’ai entendu mais aussi l’un des plus prodigieux. Le groupe est composé de 20 serbes. Je dois avouer mon ignorance quant à la musique traditionnelle rom. Quoiqu’il en soit, Gypsy Roma est un joyeux désordres de traditions, d’énergies et de modernité. Autre fait remarquable, le groupe fait dans l’humanitaire puisqu’il a été créé pour soutenir la cause de jeunes roms.

10. Johnny Clegg: Mbaqanga, Afro-pop (vendredi, 29 juin)

Crédit photo: Site officiel de Johnny Clegg’

Le moindre mais pas le dernier est le zoulou blanc. J’ai tellement de choses à dire à son sujet que je préfère vous les dire dans un article distinct. Soyez à l’affût!

  • Écoutez des extraits musicaux sur son site officiel