Les canadiens s’intéressent-ils au foot (oups je veux dire au soccer)

Posted on juillet 10, 2010

0


Le titre encerclé se traduit comme suit: "La Coupe du Monde 2010: Dans le jeu corrompu du foot africain."

Il y a 6 ans, un camarade m’a dit : « À cause de ces sales immigrants,  le soccer va devenir le sport national au Canada. Le hockey va perdre sa place de choix. »

Quel idiot! Le plus drôle c’est qu’à l’époque je ne m’intéressais pas tant que ça au soccer. J’aurais difficilement pu prévoir la popularité du football après avoir été témoin du culte de hockey lors de la coupe Stanley.

D’ailleurs même avec la publicité générée par la Coupe, la dernière édition du Canadian Business parle du foot comme s’il s’agissait d’un sport que le Canada ne connaît pas. Voici ce que le magazine a oublié d’ajouter…

Comment le Canada  pourrait gagner gros sans même se qualifier

Selon Peter Montopoli, le secrétaire général de l’Association canadienne de soccer « les gens jouent au soccer plus que tout autre sport  — incluant le hockey ». (Mon stupide camarade avait raison après tout).

« Six Canadiens sur dix (62 %) estiment qu’ils seraient plus enclins à soutenir une entreprise ayant parrainé les équipes nationales de soccer canadien en appui de leurs efforts de qualification en vue de la Coupe du Monde de la FIFA. » Je suppose que c’est une bonne nouvelle pour Rogers et toutes les autres compagnies qui ont misé sur la Coupe cette année.

Pour la dimension sociale Montopoli a ajouté: « le soccer offre un environnement d’accueil chaleureux pour les nouveaux Canadiens et nous sommes justement ravis du fait que cet important groupe démographique ayant une si grande influence sur l’avenir de notre pays accueillera le Canada comme domicile tout en lui offrant son appui ailleurs sur la scène mondiale. »
Cette année la ville de Montréal a mis sa créativité à l’épreuve pour épater les fans de football.

Pour la première fois, les matchs de foot sont diffusés sur Radio-Canada, la chaîne de télévision nationale. (Je sais que ça s’appelle radio mais c’est de la télé).
Les jours de semaine et même les week-ends, des spécialistes commentent les matchs. Leur analyse n’est pas aussi bonne que celle de l’émission Jour de foot diffusée sur Canal + mais c’est déjà un bon début.

Je me rappelle qu’il y a quelques mois Radio-Canada empressait les fans de foot à postuler comme bloggers pour couvrir la Coupe du monde 2010. Depuis, la version en ligne de la chaîne s’est équipée de 32 bloggers qui partagent leurs états d’âmes alors que les équipes se succèdent sur le terrain.
Radio-Canada a également créée une page Facebook bien avant le lancement de la coupe! Qu’il y a t-il de plus officiel?

Oh et pas besoin d’aller sur Google pour avoir les résultats; ils se trouvent à nos pieds. Les résultats du match sont imprimés sur le sol du Centre Eaton de Montréal.

Pour la finale, Radio-Canada s’est arrangée avec la STM (La Société de transport de Montréal), pour que des navettes transportent les fans de football à place du chapiteau de la TOHU où les deux derniers matchs serons retransmis sur écran géant. C’est pas du lourd ça?

Le magazine Canadian Business n’a pas osé élaborer sur les améliorations que le Canada pourrait apporter à la Coupe du Monde – pour surclasser l’Afrique du Sud – tout simplement parce que le Canada n’aura peut être pas l’occasion de faire mieux. Il paraît que le Canada a esssayé vainement de s’approprier l’organisation de la Coupe du Monde depuis 2000. Alors que Denis Coderre était encore ministre du sport, il a émis l’idée que des matchs pourraient être disputés dans des villes comme Halifax. Il avait aussi imaginé un match d’ouverture et une finale dans mon très cher Montréal.

Malheureusement, on dirait bien qu’il faut plus qu’être membre du G8 pour faire partie du club. Les Rouges (surnom de l’équipe canadienne de foot) ne se sont pas qualifiés pour la Coupe de la FIFA depuis 1986, ce qui mine leurs chances de s’ajouter au nombre des prétendants qui souhaitent accueillir la prochaine Coupe du Monde. Le Canada espère que son cousin Sam va héberger la prochaine Coupe de sorte qu’ils soient les prochains sur la carte quelque part en 2034. Bref, j’ai amplement le temps de me marrier et de fonder toute une équipe de foot.

Au final…

Le football n’est peut-être pas ce qui se fait de mieux au Canada mais le language internationale de ce sport peut aider nouveaux Canadiens et Canadiens de souche a trouver un front commun.

Qui n’aime pas voir les gens courir dans les rues, vêtus d’habits ridicules et paints de couleurs flashs et hideuses quand ils expriment leur engouement pour une équipe – même si cette dernière vient juste de prendre une râclée? Bien que j’aimerais mieux voir un match en vrai au lieu de le voir retransmis à la télé, je dois avouer que je préfère l’esprit du foot au foot même.

À qui la faute si le Canada ne sait pas jouer au football? Peut-être qu’il faudrait trouver de meilleurs joueurs et un entraineur d’expérience pour former une équipe d’enfer. Quelque chose me dit qu’elle sera majoritairement composée de ces sales immigrants…

Posted in: Tendances