La « noire de service » leur en fait voir de toutes les couleurs

Posted on novembre 18, 2009

0


La nouvelle Condie? C'est pas demain la veille!

La nouvelle Condie? C'est pas demain la veille!

Beaucoup ne voyaient en elle que la noire de service. Sarkozy, lui, rêvait d’en faire sa « Condie ». En fait, Rama Yade n’a rien du stoïcisme de Condeeleza Rice. De plus, les États-Unis ont inversé la vapeur en élisant leur premier président métis de l’histoire. Bien décidée à écrire son propre parcours, Rama Yade continue à défrayer la chronique.

Sois belle et tais-toi

La "Naomi Campbell du gouvernement"

La "Naomi Campbell du gouvernement"

En 2007, Sarkozy nomme Rama Yade secrétaire d’état au ministère des Affaires étrangères et des Droits de l’homme. Il déclare à ce moment là afficher le visage de la diversité. Pour beaucoup il essayait de faire diversion à cause de l’image de pyromane des banlieues françaises qu’il avait acquise en tant que Ministre de l’Intérieur. Même si Rama Yade est issue d’une famille africaine aisée et qu’elle ne sort pas d’un quartier difficile, la couleur de sa peau semble être la carte à jouer.
Pourtant, la « Naomi Campbell du gouvernement » n’a jamais voulu se contenter de représenter une France multicolore. On finira par la qualifier de « cheval fou » parce qu’elle ne tient pas en bride.

A la chasse aux droits de l’homme

Lorsque Sarkozy accueille le président libyen à Paris, Rama Yade n’hésite pas à étaler son mécontentement dans la presse. La jeune secrétaire d’Etat reproche à la France d’accepter le « baiser de la mort » d’un président qui ne respecte pas les droits de l’homme.
Les médias français rapporteront plus tard qu’elle fût privée de sortie lorsque le Président Sarkozy la délaisse lors d’un voyage à Pékin. Il craignait qu’elle ne nuise à une entente sino-française en remettant en cause l’application des Droits de l’homme en Chine.

Déménager est tout un exercice

Les interventions musclées de Mme Yade créent un malaise qui ne passe pas inaperçu au sein du parti. Parce qu’elle ne s’entendrait plus avec Kouchner, Sarkzoy la retire du ministère des Affaires étrangères. En juin 2009, elle rejoint le ministère de la Santé et des Sports, sous la direction de la ministre Roselyne Bachelot.

Ironiquement, les rumeurs veulent que le courant ne passe pas vraiment entre Rama Yade et Roselyne Bachelot. Semblant répondre à ceux qui accusent Mme Yade de se la jouer solo, Bachelot explique, « Dans une équipe gouvernementale il faut jouer collectif. Je lui dis avec beaucoup d’amitié, de gentillesse et en me comportant comme une grande soeur ».

Gauchère ou droitière?

François Fillon, le Premier ministre français, reproche à la jeune fougueuse d’étaler ses états d’âme ”sur la place publique”.
Le prochain remaniement ministériel pourrait s’effectuer en mars 2010. Il semblerait que l’UMP aimerait déloger Rama Yade pour la forcer à rejoindre le département du Val-d’Oise. Yade n’est pas trop enchantée par le Val-d’Oise parce qu’elle redoute une « candidature ethnique ». Près de 20% de la population de Val-d’Oise est née à l’extérieur de la France.

C’est insupportable d’entendre que je serai la candidate des Africains. – Rama Yade

La vice-présidente socialiste de la région Ile-de-France essaye de ramener Mme Yade vers la gauche. En effet, à une certaine époque, la secrétaire du gouvernement de droite était de gauche. Le Parti Socialiste (PS) semble prêt à lui offrir la région qu’elle se refuse à quitter: les Hauts-de-Seine.
Vu qu’elle avait déjà traité le PS de parti raciste, on se demande si elle acceptera la main qui lui est tendue…